Ça pique et ça cause avec les marmottes

Au taff pour O2 Bikers, j’ai roulé aujourd’hui, et demain encore, dans la Vallée de Maira dans le Piémont Italien. Le menu du jour était copieux, pour le moins avec une quarantaine de kilomètres pour 1600 m de dénivelé. Une broutille. Sauf que c’était sur le modèle ça monte, puis ça descend, puis ça remonte. Point. On s’est donc fané pour commencer un col de 10 bornes en partant de 1300 m, même si ça donne le cancer l’asphalte, c’était appréciable, si si, avant de déboucher à 2000, sous le soleil.

Un truc à n'en point voir le bout

Un truc à n’en point voir le bout

Bon, j’en ai bavé sur le goudron au soleil, il y avait des passages bien raides, de ceux qui te donne des envies d’apostasie furieuses (les envies), mais en prenant notre temps, nous avons fini par déboucher sur un replat, le seul de cette longue montée.

photo 1 (4)

Là, on a chopé une piste pour traverser l’altiplano de La Gardette, qui n’a rien de plat, aller jusqu’au refuge, bienvenue pour le casse-croûte et le café, puis pousser jusqu’au col à 2400 m dont l’entrée était barrée d’un gros névé.

La présence de la neige ici si tard en saison est exceptionnelle

La présence de la neige ici si tard en saison est exceptionnelle

Ça m’a donné l’occasion de parler avec un tas de « marmotta » pas farouches du tout. Dans le D- c’est quand même bien bon et ça gommait les efforts de la première partie. Ça filait vite au milieu des marmottes qui déguerpissaient comme des lapins le jour de l’ouverture de la chasse, sur une trace sans difficulté, à deux ou trois passages près. J’ai tout descendu sans mettre la selle en bas.

Y'a bon

Y’a bon

Une fois sortis de la haute montagne, de la caillasse, nous avons enquillé un sentier touffus, farci d’orties (on est parmi les tous premiers à passer par là cette saison), c’était un peu mouillé, j’ai fini une fois dans la végétation, pour faire bonne figure et vérifier la bonne tenue urticante de l’ortitalienne*, après avoir glissé sur une pierre cachée sous les herbes. Bref. La nuit sera bonne.

*ortitalienne : terme déposé, ortie italienne.

Share

One Response to Ça pique et ça cause avec les marmottes

  1. Pingback: Le retour des grands espaces | yannk.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

One Response to Ça pique et ça cause avec les marmottes

  1. Pingback: Le retour des grands espaces | yannk.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *