La voie est toute Tracy

Autant les enduro world series sont ouvertes chez les hommes, et particulièrement cette année avec les blessures qui écartent les prétendants du titre final, autant chez les filles, on cherche la surprise. Là encore, je vous propose de plonger avec moi dans les statistiques des deux dernières saisons (2014 et 2015, je compilerai les stats 2013 plus tard) des EWS. Un graphique résume de façon lapidaire le suspens insoutenable auxquels les fans sont soumis. Celui du nombre de spéciales gagnées par les unes et les autres (saison 2014 et 2015).

Pas beaucoup de miettes ces deux dernières saisons (2014 et 2015)

Pas beaucoup de miettes ces deux dernières saisons (2014 et 2015)

À elle seule, Tracy Moseley empoche la moitié des spéciales courues, Anne-Caroline Chausson s’occupant des trois quarts de ce qui reste… Les miettes sont donc en portion congrues, portions congrues qui n’échappent pas à deux pilotes, Cécile Ravanel et Anneke Beerten. Dans les classements, la domination est encore plus parlante. Voyons par exemple l’évolution de la position de Tracy Moseley, actuelle leader, depuis l’ouverture des Enduro World Series.

Tracy Moseley n'est jamais descendue du podium depuis la création des Enduro World Series.

Tracy Moseley n’est jamais descendue du podium depuis la création des Enduro World Series.

Seule à pouvoir contester l’appétit de Tracy Moseley, Anne-Caroline Chausson fait preuve de tout autant de régularité.
class-annecaro

Dans ces conditions, difficile de se faire une place au soleil. On pourrait donc croire qu’une bagarre plus ouverte puisse se jouer pour les accessits et la troisième place sur le podium. Mais non, là encore, les positions des unes et des autres sont assez figées et tout se joue entre Cécile Ravanel et Anneke Beerten comme il était possible de l’entrevoir dans le graphique sur les victoires en spéciales ci-dessus.

Hormis sa victoire à Whistler l'an passé, Cécile Ravanel a toujours du se contenter des accessits.

Hormis sa victoire à Whistler l’an passé, Cécile Ravanel a toujours du se contenter des accessits.

Anneke Beerten à Valloire en 2015.

Anneke Beerten à Valloire en 2015.

Anneke Berten échoue le plus souvent au pied du podium, avec une constance qui doit être lassante.

Anneke Berten échoue le plus souvent au pied du podium, avec une constance qui doit être lassante.

Sans besoin de Yalta, les place semblent tout autant prédeterminées pour la troisième et la quatrième place, la palme revenant à Anneke Beerten abonnée au pied du podium.

En 2014 et 2015, Anneke Beerten a terminé à la quatrième place pour plus de deux tiers des manches.

En 2014 et 2015, Anneke Beerten a terminé à la quatrième place pour plus de deux tiers des manches.

Il faudrait maintenant plonger dans les temps pour avoir une idée de l’écart qui peut exister entre les quatre premières du classement, je m’en occuperai ultérieurement. Mais il est clair à la lecture des ces stats que seule une blessure, un abandon sur casse mécanique semble en mesure de pouvoir bouleverser l’ordre établi.

Voici, fin juin après trois manches donc, les écarts de points entre les premiers du général, Tracy Moseley et Justin Leov et leur challengers. Preuve par l’image, finalement, que le championnat homme est bien plus ouvert. Il y a déjà presque l’équivalent du nombre de points que donne la victoire dans une manche entre Isabeau Courdurier et Tracy Moseley, tandis que Richie Rude, au même niveau chez les hommes, n’est qu’à une demi-manche, 250 points, de Justin Leov.

Si l'écart est plus serré chez les filles entre la deuxième et la première place, pour le reste des accessits la situation est plus ouverte chez les hommes.

Si l’écart est plus serré chez les filles entre la deuxième et la première place, pour le reste des accessits la situation est plus ouverte chez les hommes.

Et derrière me direz-vous, pour les accessits des accessits ? Et bien, ça pousse, il y a les jeunes françaises notamment, mais nous regardons ça un peu plus tard !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *