C’est pas rasoir les Açores

Nous avons débarqué avec Damien de l’avion en début d’après-midi hier sous un temps assez gris finalement. Mais il fait doux, en diable. Posés dans le creux d’un cratère dans un lieu charmant à Furnas, sur l’île de Sao Miguel, nous avons pu rider dès la fin d’après midi sur une piste de DH en cours d’aménagement.

Trace ta route petit rider, trace ta route, en toi le flow est. (Mais ce n'était pas suffisant ce matin pour moi !)

Trace ta route petit rider, trace ta route, en toi le flow est. (Mais ce n’était pas suffisant ce matin pour moi !)

Pour une course qui se déroule demain matin, dimanche, avec une quarantaine de riders locaux. Damien devrait y participer d’ailleurs. Et c’était bon, la trace est toute en forêt sous de grands arbres, c’est somptueux.
IMG_20150123_191551
Nous avons fait trois petits tours à la pédale, c’est court, un peu plus de 150 m de d+ mais ça nous a bien déplié des trois heures d’avion et du voyage.
Scabreux parfois cette ornière piégeuse.

Scabreux parfois cette ornière piégeuse.

Ce matin, nous avons pris la route pour atteindre un des points hauts de l’île avec Carlos et Lilia sa compagne. Nous avons emprunté un trail nommé « Cathédrale ». Chut, je n’en dis pas plus, sauf qu’en principe c’est un parcours qui ne s’emprunte pas l’hiver parce que c’est pour le moins difficile techniquement et particulièrement glissant ! J’ai pu me rendre compte que j’avais encore bien des progrès à faire sur ce type de sol…
Euh, tu permets que je reclipse ?

Euh, tu permets que je reclipse ?

Cet après-midi, nous avons rejoint un trail nommé « simply the best » par la communauté des riders du coin. Il n’ont pas tort, c’est tellement bon que Damien ne m’a pas attendu une fois que nous avons eu fait quelques photos, je ne l’ai plus vu qu’à l’arrivée sur la route. Et presque j’aurais pu l’entendre crier.
Attends ! Attends ! Trop tard !

Attends ! Attends ! Trop tard !

Un petit tour par la piste de DH, à 5 minutes de notre camp de base et la nuit s’avance déjà, nous allons continuer nos découvertes dans les trails de la cuisine des Açores.
Carlos, sur le bike, aux manettes, et en cuisine.

Carlos, sur le bike, aux manettes, et en cuisine.

Share

One Response to C’est pas rasoir les Açores

  1. VANNIER says:

    Excellent pour celui qui comme moi découvre ce sport de haut niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

One Response to C’est pas rasoir les Açores

  1. VANNIER says:

    Excellent pour celui qui comme moi découvre ce sport de haut niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *